Japan

Simon Tanguy FR

Durée (00h22)
Propagande C



"Vivre c'est rejeter tout ce qui tend à mourir en nous", Nietzsche

Simon Tanguy a 27 ans au moment où commence le processus de ce solo et a de puissantes angoisses. Elles viennent de ce moment charnière de sa vie où il commence sa carrière professionnelle. Cette pièce sera un vrai point de départ de son style mêlant théâtre et danse. Il explore tout le vocabulaire physique et poétique de l’angoisse, de la peur de mourir. L’agonie venant d’agonia en grec, signifie le combat pour vivre, pour se maintenir debout. Le vocabulaire physique de ce solo est basé sur de multiples intensités: la contraction, la libération soudaine du mouvement, l’évanouissement, le réveil volontaire, le coma, le combat, l’effondrement, la chute, la résurrection, la mort lente, la mort rapide, le testament.  
Cette pièce montre  le potentiel d’un corps de danseur animé par la  volonté de vivre, la peur de mourir, la violence et l’absurde.

Le principe physique du solo est de repousser physiquement, tout ce qui le fige, l'amène au solo, le ralentit.

Available in english

Distribution :
Chorégraphie et danse Simon Tanguy
Création musique Christoph Scherbaum
Création lumière Pablo Fontdevila
Dramaturgie Katerina Bakatsaki
Photographie Nellie de Boer

Partenaires :
Coproduction Théâtre de la Ville de Paris, SNDO Amsterdam
Prix Its choreography Award 2011 Amsterdam