EN | FR

Un nouvel opéra pour Dido

Marzena Krzeminska PL

Propagande C
Création 2019-2020

Résumé :
La nouvelle création 2019-2020 de Marzena Krzeminska propose une version pop de l’opéra de Henry Purcell «Didon et Enée». Cette version sera interprétée par 3 danseuses et 1 danseur qui seront tour à tour chanteurs et comédiens et pourront prendre en charge les différents rôles de l’opéra.
La structure classique de l’opéra de Purcell en trois actes sera respectée. Le palais de Carthage, la caverne, la forêt et le port de Carthage seront remplacés par un atelier de couture, une plage et une discothèque.
Le processus de création intégrera une étude précise de la composition originale baroque de l’opéra : déclamations dramatiques, arias courts, chants polyphoniques, chant traditionnel anglais et éléments comiques.
Vera Mantero, avec qui Marzena a travaillé à plusieurs reprises notamment dans la préparation de la performance d’improvisation présentée au Musée de la Danse de Rennes en octobre 2017, sera  regard extérieur et dramaturge sur ce projet.

Note d'intention :
Dans ce projet Un nouvel opéra pour Dido je veux me concentrer davantage sur les représentations de la féminité. Ce sujet  traverse d’ailleurs mes deux derniers solos Too Beautiful en 2017 et 5-7-5 Haiku en 2012.
L’intérêt pour la notion de féminité m’a fait dériver ensuite vers la culture queer et  la thématique du genre et de sa représentation. Comment représente-t-on une femme ? Qu’est-ce que véhicule l’image d’une femme ? Qu’est-ce qui se cache derrière toutes ces images ? Des désirs, une forme de pouvoir, de domination ?
La culture Queer flirte avec le kitsch, forme méprisée par les esthétiques dominantes. Pourtant,  le kitsch a pris une place importante auprès du grand public notamment à travers les clips. Ne serait-il pas intéressant de chercher une nouvelle facette de queer ? En allant plus loin dans mes réflexions, j’ai constaté que définir l’art comme féminin ou gay est aujourd’hui inadéquat ou, tout simplement, insuffisant. L’identité sexuelle en elle-même ne détermine pas une vision du monde.
Je suis persuadée que nous ne devrions pas tout déterminer par le prisme du sexe et du genre, (qu’il soit «biologique» ou «culturel»).  Cette création est une opportunité de s’intéresser au potentiel sensuel et à la richesse de l’expression d’un corps sensuel. L’étude de la sexualité, de la sensualité et de la sensibilité fait partie de l’expérience corporelle qui peut être exprimée de différentes manières à travers la danse et il ne s’agit pas ici uniquement des danses issues de la pop culture.

Marzena Krzeminska

Distribution
Direction artistique Marzena Krzeminska
Interprétation Marzena Krzeminska, Karolina Kraczkowska, Kataryna Sitarz et Simon Tanguy
Regard extérieur Vera Mantero
Composition Jérémy Rouault

Partenaires
Production Propagande C
Coproducteurs et partenaires en cours



Dates

Pas de dates actuellement.